Lexique du carrelage

 

Anglaise (pose dite à l'anglaise ou à coupe perdue)

Pose utilisée généralement pour du parquet. Il s'agit d'utiliser des carreaux de longueurs différentes, mais de même largeur. On l'utilise assez souvent pour du carrelage imitation parquet.

Antidérapant

Deux normes coexistent pour classer le carrelage antidérapant:

La norme DIN 51097 qui se réfère à une adhérence des pieds nus sur carrelage humide (eau) pour une utilisation type carrelage salle de bain ou pourtour de piscine. Le classement va de A à C, en ordre croissant d'adhérence des carreaux.

La norme DIN 51130 qui se réfère à une adhérence des pieds chaussés sur un carrelage arrosé de liquide glissant (type huile). Le classement va de R9 à R13 pour des revêtements réellement antidérapants, ce qui signifie un carrelage à la surface assez rugueuse.

Pour un carrelage à usage domestique il est inutile d'aller au delà de l'indice R11, les carrelages classés R12 et R13 sont utilisés pour des sols spécifiques d'usines.

Ardoise

Roche de schiste argileux, son nom viendrait d'une contraction de "pierre ardennoise", imperméable et résistante. On peut la trouver dans toutes les nuances de gris. Elle est utilisée en revêtement de tous types de surfaces mais surtout en toiture.

Argile

Matière rocheuse naturelle à base de silicates. Meuble si elle est sèche ou plastique si elle est humide, l'argile peut avoir des propriétés absorbantes, collantes, réfractaires, voire, imperméables.

La terre cuite est en fait de l'argile cuite.

Artisanal (Carrelage artisanal)

Le véritable carrelage artisanal est un carrelage difficile à trouver dans les magasins spécialisés car il est difficile à commercialiser. Les carreaux émaillés se produisent à la commande et le carreau est fait dans des moules en bois (un processus manuel). Il faut "dénicher" les petits ateliers qui produisent ces faiences, dont le coût est nettement supérieur.

A présent, on peut obtenir le même aspect et le même charme que ce type de carrelage ancien, ses imperfections et ses irrégularités, son émail qui se craquèle, ses couleurs si particulières... avec des carreaux fabriqués mécaniquement et usinés.

Azulejo (Azulejos)

C'est le style typique de faience apparue sur la péninsule ibérique durant l'occupation Arabe. Le mot provient d'ailleurs de cette langue et signifie "petite pierre polie"("al zulaydj"). Il n'a pas de rapport avec le mot "azul" qui, en espagnol, signifie "bleu" même si le bleu de cobalt fut particulièrement utilisé dans la décoration des faiences dès le XVIIème siècle. Dans cette catégorie de carrelage on distingue deux styles principaux directement liés à l'Histoire:

le stye non-figuratif, inspiré des motifs géométriques des zelliges d'Afrique du Nord, comme ceux des palais mauresques espagnols principalement d'Andalousie. Ce type de faience est particulièrement riche en trouvailles et combinaisons couleurs, harmonies et formes car à l'époque de la domination arabe, l'islam interdisait les décorations représentant des personnes ou des animaux.

Le style figuratif: datant d'après la reconquista mais surtout de la renaissance, influencé par les faiences décorées de Belgique et d'Italie, elles-mêmes influencées par la faience chinoise à la mode. On le retrouve par exemple dans toutes les églises portugaises vers le XVIIème siècle, il s'agit généralement de faience à décor bleu sur fond blanc en carrelage mural ou de façades extérieures.

Barbotine

On l'utilise généralement pour faire les joints du carrelage posé au sol, c'est tout simplement du ciment pur lié avec de l'eau.

Béton

Mélange de sable et/ou de grave et de ciment lié avec de l'eau.

Biseau

Taille d'un carreau en oblique. Le carrelage métro est un carrelage biseauté.

Cabochon

Petit carreau posé entre les angles de carreaux plus grands, généralement utilisé avec du carrelage octogonal.

Calepiner

Faire une ébauche, un essai de placement du carrelage pour avoir un bon aperçu et éviter les mauvaises surprises avant sa pose.

Calibrage

Découpe mécanique après cuisson, plus le calibrage est précis, plus la finition du carrelage est nette et régulière. Le calibre du carreau est sa dimension exacte (sauf si il s'agit d'un carrelage spécial, avec une marge de tolérance précisée).

Carreau ciment

Carreau constitué à base de ciment généralement coloré. Sa fabrication requiert une presse hydraulique mais se passe de cuisson. Inventé au milieu du 19ème siècle, il fut répandu jusqu'au début du 20ème siècle. Pratiquement inaltérables et très résistants, les carreaux de ciment (ou careaux ciment) sont limités dans leurs motifs du fait de la complexité de leur fabrication qui nécéssite l'utilisation de "moules de cloisonné" séparant chaque couleur. Un carrelage en carreaux de ciment véritables est réservé à une pose au sol.

Carrelette, coupe-carreau, coupe-carrelage ou coupeuse de céramique

Outils servant à découper le carrelage inventé en Espagne en 1951. Il s'agit d'un diamant sur rails agrémenté d'un poussoir pour séparer les deux parties du carreau après le passage de celui-ci sur sa surface. Fonctionne avec tous types de carrelages (selon la taille des carreaux) en céramique.

Carrelage

Principe connu depuis l'Antiquité, le carrelage est un ensemble de carreaux scellés constituant un revêtement de sol ou de murs. Le plus fréquemment, il s'agit de carreaux en céramique: en terre cuite, en faïence ou en grès. La pierre, le ciment et le marbre peuvent être également employés.

Carrelette

Outils servant à découper le carrelage. Il s'agit d'un diamant sur rails agrémenté d'un poussoir pour séparer les deux parties du carreau après le passage de celui-ci sur sa surface. Fonctionne avec tous types de carrelages (selon la taille des carreaux) en céramique.

Casson

Morceaux de carreaux, carrelages abîmés ou invendus, que l'on utilisait en morceaux pour constituer une sorte de mosaïque.

Cérame

Du grec ancien keramos: argile.

Céramique

Argile cuite, objet fabriqué, façonné en argile avant d'être cuit.

Charge de rupture

Limite de flexion avant rupture du matériau selon la norme NF EN ISO 10545-4.

Chaux

Liant utilisé depuis des siècles, c'est une sorte d'ancêtre du ciment. On l'emploie aujourd'hui principalement en appoint ou en enduit pour des raisons esthétiques. C'est une poudre à base de calcaire et de 10% d'argile (cuits à forte température), qui durcit après avoir été transformée en pâte une fois mélangée à l'eau. La chaux donne un mortier (mortier de chaux) perméable (elle permet à la maçonnerie de "respirer") et bien moins résistant que le ciment mais qui ne fissure pas. La chaux grasse est imperméable à l'eau de pluie. Le mélange de chaux et de ciment s'appelle "mortier bâtard".

Ciment

Mortier amélioré, inventé au 19ème siècle grâce aux cuisson à très haute température. C'est un liant qui mélangé à l'eau donne une pâte qui durcit en séchant, permettant ainsi d'agglomérer divers matériaux. C'est un élément de la fabrication du béton. Il est souvent composé d'environ 80% de calcaire et 20% d'argile.

Colle (ciment-colle, mortier-colle)

La composition de ce mortier est spécifique et sert presque exclusivement à fixer le carrelage. Fait de sable très fin et d' adjuvants à haut pouvoir de fixation, il est plus souvent vendu sous forme de poudre que de pâte

Crédence

Partie du mur carrelée dans une cuisine, le plus souvent face et au-dessus d'un plan de travail, d'un évier et ou d'une cuisinière.

Croisillons

Petites croix en plastique, aux bords de dimensions identiques, utilisées entre les carreaux pour permettre de donner l'espacement entre eux (dans lequel sera posé le joint) et donc permettre une pose de carrelage régulière.

Diagonale (pose en)

Pose du carrelage en losange: les angles des carreaux sont donc perpendiculaires aux murs ou plutôt, les côtés des carreaux sont en oblique par rapport aux murs. La pose de ce carrelage requiert une technique différente de la pose droite puisqu'elle doit commencer par le centre de la surface.

Email, émaux

Appelé aussi glaçure, c'est une couche de protection vitreuse qui constitue la surface d'un carreau destiné au carrelage et lui permet ainsi d'être imperméable et décoré. Il se compose principalement de minéraux et d'oxydes de métaux mélangés à de l'eau. Brillant, mate, opaque ou translucide, il nécessite une cuisson à haute température.

Faïençage

Craquellement de l'émail à la surface d'un carreau. Utilisé délibérément pour donner un certain cachet, en général pour des murs (carrelage salle de bain et cuisine, en crédence).

Faïence

Il s'agit de terre cuite presque toujours argileuse, d'une céramique donc, recouverte d'émail élaboré à base d'étain.

Les restes les plus anciens connus à ce jour de ce matériau proviennent d'Irak et datent du 9ème siècle. Son nom actuel vient de la ville de Faenza (Italie), centre productif et créatif au début du 15ème siècle dont les céramiques émaillés peintes se propagent au-delà des frontières sous le nom de "faïences".

On réserve le carrelage en faïence, plus fragile, à une pose exclusivement murale.

Finition (des carreaux)

Bords festonnés: carreaux aux bords irréguliers donnant un aspect rustique. Ils impliquent un joint large (jusqu'à 5mm).

Bords naturels: carreaux aux bords sensiblement arrondis (joint d'environ 3mm).

Bords rectifiés: carreaux aux bords à angles parfaitement droits (joint de 1mm).

Frise

Bande continue sur laquelle un motif est répété. Elément de décoration placé verticalement, horizontalement comme en pourtour pour mettre en valeur un autre élément de décoration ou bien, à la manière des listels, pour marquer une transition entre deux types de revêtements

Granit

Roche siliceuse d'une résistance réputée. Il existe de nombreuses variétés de granit aux teintes variables. Sa porosité nécessite cependant un traitement spécifique selon l'utilisation qu'on lui réserve

Grès

Matériau céramique composé d'argile à forte teneur en silice. Inventé en Chine au 9ème siècle, il se répand en Europe à la fin du Moyen-Age. Le grès est très apprécié pour ses qualités de résistance et d'étanchéité. Il est actuellement le matériau de prédilection dans la fabrication du carrelage, on le nomme dans ce cas: grès cérame.

Grès brut

Grès cérame sans émail, il reste toujours étanche et peut être vitrifié, lissé.

Grès cérame

Composé d'argile, de kaolin, de sable feldspathique et/oude quartz et de feldspath.

Grès émaillé

Carreau en grès cérame comportant une glaçure en surface (voir plus haut: Email, émaux), il offre des possibilités de réalisations de motifs quasiment ilimitées, tout en conservant les qualités de rigidité et d'étanchéité du grès.

Hexagonal (carrelage ou carreau hexagonal)

Du grec "hexa", "six" et "gonia", "côté". Surface à six côtés. Les carreaux hexagonaux ont six côtés égaux. Ce format revenu récemment à la mode présente l'avantage d'une pose de carrelage facile, avec des joints réduits voire superflus. (Voir aussi "Tomette").

Joint (mortier-joint)

Ciment-joint spécifique ou remplissage à l'aide de ce ciment, de l'espacement entre les carreaux. C'est une partie intégrante du carrelage, de sa surface visible.

Laitance

Ciment colle blanc auxquel on ajoute de l'eau pour préparer le joint.

Kaolin

Argile blanche aux propriétés hautement réfractaires, constituée de kaolinite et de silicates d’aluminium. Recueilli en Chine, à l'origine, il est indispensable à la fabrication de la porcelaine.

Listel ou liteau

Petit carrelage rectangulaire posé à l'horizontale pour décorer un mur carrelé ou pour marquer et harmoniser une rupture entre deux styles de carrelages.

Marbre

Pierre calcaire "veinée", systématiquement polie afin de mettre cette particularité en valeur et de lui donner un brillant spécifique. Blanc, noir, vert, jaune ou rose, il existe une grande variété de couleurs et de teintes de marbre. Son prix élevé et ses spécificités justifient le recours à un marbrier pour sa mise en oeuvre, qui pourra alors se réaliser en tous lieux.

Massette ( de carreleur)

Outils muni d'une tête en gomme dure servant à "marteler" en douceur et avec précision la surface des carreaux positionnés dans la colle fraîche afin d'obtenir la mise à niveau et un bon encollage du carrelage.

Métro (carreau métro ou carrelage métro)

Style de carreau "urbain" de tendance "Art Moderne", rectangulaire, émaillé et biseauté sur les bords, à la manière du carrelage recouvrant typiquement les murs du Métro parisien. On le réserve à une pose murale, du fait de son relief spécial.

Mortier

Mélange de ciment et de sable à lier avec de l'eau. Autre définition du mortier plus ancienne: ancêtre du ciment.

Mosaïque

Du latin musaicum, inspiré par les muses. Composition faite de petits carreaux (tesselles) ou cassons, de couleurs variées afin de réaliser un dessin ou un motif particulier, un peu à la manière des pixels. Ce type de carrelage est plus régulièrement constitué de carreaux en pâte de verre, surtout pour décorer des salles d'eau. Cependant, on peut utiliser tous types de matériaux pour constituer une mosaïque.

Octogonal (carrelage octogonal)

Du grec "okto", "huit" et "gonia", "angle". Surface présentant huit angles. Le carrelage octogonal comporte en général quatre grands côtés et quatre petits entre lesquels on positionne des cabochons d'une autre couleur.

Opus Romain

La pose de carrelage en opus romain est une pose de style, plutôt complexe ou le calepinage tient toute son importance. Le poseur doit avoir un bon niveau technique pour réaliser ce travail où les formats de carreaux sont très variés et doivent s'emboiter parfaitement.

Pâte de verre

Datant de l'antiquité où elle se fabriquait grâce à un mélange de sable et de soude chauffé, cette matière vitrifiée, colorée, aujourd'hui est constituée de verre pulvérisé et recuit (méthode depuis le 19ème siècle). Opaque ou transparente, elle est toujours étanche et utilisée en carrelage pour composer des mosaïques en revêtement de sols ou de parois, en particulier pour salles de bain et douche comme pour les spas et piscines. Les nouvelles technologies de fabrication du carrelage en pâte de verre par panneaux simplifient beaucoup sa pose.

Peigne à colle

Outils de carreleur servant à répartir la colle au sol avant la pose, de manière régulière. Il permet d'obtenir plus facilement le niveau grâce aux sillons homogènes qu'il trace dans la colle sur la surface à carreler. La forme du peigne et l'écartement de ses dents varie en fonction du type de carrelage à poser.

Pince de carreleur

Appelée aussi grignoteuse, elle permet une découpe du carrelage plus complexe, plus en détail dans le carreau lorsque cela est nécessaire (ex: carreau arrivant sur un chambranle de porte, tuyaux, etc.).

Plinthe

Carrelage spécial (ou autre matériaux: bois, plastique, etc.) de forme rectangulaire posé horizontalement, protégeant et habillant le pied des murs, choisi en fonction des revêtements des sols ou des murs afin d'harmoniser l'ensemble.

Porphyre

Roche magmatique laissant apparaître de larges cristaux de feldspath. Utilisée depuis l'Antiquité, elle tire son nom du grec "porphyra", signifiant "pourpre" car la roche la plus répandue à l'époque était rouge. D'une extrême dureté, cette roche était la plus prestigieuse dans l'antiquité romaine.

Quartzite

Pierre siliceuse comportant de fines particules métalliques caractéristiques. Dure et imperméable cette roche permet d'être utilisée en revêtement en tous lieux.

Quinconce (pose en quinconce, pose décalé)

Pose du carrelage appelée aussi pose en décalé. Cette méthode rompt avec le quadrillage classique des lignes au sol et donne une structure d'aspect plus original. Légèrement plus compliquée que la pose ordinaire, elle demande donc plus d'attention et de connaissances.

Raclette

Outils doté d'une lamelle en caoutchouc, essentiel pour la pose du carrelage, permettant de répartir proprement et uniformément les joints entre les bords des carreaux.

Ragréage

On utilise parfois un matériaux de ragréage auto-nivelant afin d'obtenir un sol parfaitement plat et de niveau, surtout avant de poser un carrelage.

Serpentin

Porphyre vert.

Schiste ardoisier

Appelé communément "Ardoise", c'est une roche argileuse, imperméable et résistante. On peut la trouver dans toutes les nuances de gris. Elle est utilisée en revêtement de tous types de surfaces mais surtout en toiture.

Scie circulaire (à carreaux, électrique)

Outils permettant la découpe, de formes variées, de pratiquement tous types de carreaux. Cette scie circulaire possède une lame à diamants et est dotée d'un petit jet qui dépose de l'eau sur la surface du carreau à découper, afin de faciliter la coupe, de la rendre propre, sans éclats ni cassures.

Terre cuite

Matériau céramique obtenu par la cuisson d'argile. Son apparition date du Néolithique. La terre cuite est employée pour fabriquer des objets de poterie des sculptures ou des moules, aussi bien que pour la fabrication de matériaux de construction comme les carreaux de pavement, de carrelage ou les briques les tuiles et boisseaux. A ne pas confondre avec le grès qui, lui, permet d'obtenir une céramique non poreuse.

Tomette ou tommette

Carreau de terre cuite de couleur variable mais sans pigment, parfois émaillé. Inventée au début du 19ème siècle, la tomette provençale est la plus connue: de forme hexagonale et presque systématiquement en terre rouge, elle permet de réaliser un carrelage doux au toucher et ne nécéssite quasiment pas de joint. On traite sa surface à l'huile (de lin par exemple) après sa pose afin de la rendre étanche. Dans le bordelais et en Bourgogne, la tomette ou tommette est traditionnellement de forme carrée.

 


Accept Site use cookies